Le charbon a la vie dure

Après l’abandon complet du nucléaire, le Japon construit en ce moment  vingt-deux centrales à charbon. Quand l’Allemagne a abandonné le nucléaire, elle a redonné vie à des centrales brulant de la lignite, et ceci, au moins jusqu’en 2038 au mieux, si le plan de 44 G€[1] est mené à son terme. Cela signifie que le nucléaire et le charbon allemands disparaitront en même temps dans un peu moins de 20 ans si tout se passe comme prévu.

Le bilan climatique de Fukushima est désastreux. Les réactions-réflexes également. En matière énergétique, on ne change ni les patrimoines ni les comportements d’un coup de baguette magique.


[1] 40 G€ pour les régions productrices et 4 G€ pour RWE et autres.  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s