Sick bonds

La Banque Mondiale a émis en 2017 deux obligations « pandémiques ». Elles visent à aider les pays à faible revenus à faire face aux coûts d’une pandémie. Elles portent un intérêt à leurs acheteurs, jusqu’à l’apparition d’une pandémie. Dans ce cas, les intérêts s’arrêtent et l’argent est versé au pays touché.

Qu’est-ce qu’une pandémie? Cela dépend de la tranche. La tranche A, la moins risquée, rapporte Libor[1] + 6,5% et requiert 2500 morts dans le pays. La tranche B, plus risquée, rapporte Libor + 11,1% et n’exige que un délai de 12 semaines depuis le début de la pandémie (c’est fait depuis le 2 février), d’avoir 250 morts dans le pays et traverser une frontière avec au moins 20 morts dans un deuxième pays (aujourd’hui, 12 en Iran, 8 en Corée du Sud, 5 en Italie, 4 au Japon et quelques autres).

Questions:

La Chine est-elle un pays à faible revenu? Oui au sens de la Banque Mondiale.

Faut-il que les 20 morts soient aussi d’un pays à faible revenu? Non.

Les morts sur un bateau de croisière comptent-ils? Oui, ils sont décomptés dans le pays dont ils sont nationaux.

A la date d’hier, la tranche A s’échangeait[2] encore sans décote, mais la tranche B avait perdu 43%.

Si la tranche était mobilisée, ce serait une première. Ebola ou le SARS n’avaient pas atteint les bons seuils.

La date de remboursement des émissions est le 15 juin prochain.


[1] Oui, on utilise toujours le Libor

[2] En fait, le marché est très peu liquide

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s